20 septembre 2010

Embardée



J'essaie le saut de l'ange dans le cyclone.

Je les connais les saccades.

Eviter l'œil, éviter l'œil...
             'L'œil était dans la tombe et regardait Caïn.'

'Où veux-tu qu'je r'garde'...

Le sang.
Le vent.
  
La peau.
La rage.
Le rire.
La peur.
Le cœur.
Les pleurs.
Le noir.
Le ballet.

Les pièces communiquent.
Et je donne dans les puits inversés.

La hauteur de mon Gouffre est sidérale et mes cieux caverneux.
Je bombe le torse à la brûlure de mes banquises.
Je mâche des pierres précieuses et du charbon, ça crisse sous mes dents.
Et quand je râle, j'exhale une sombre poussière hypnotique aux reflets de lune.



Je mets mes mains là.
Là où la morsure serait fatale.
Pose un mot là.
En équilibre létal.

Horla.



Posté par Another KAa à 21:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Embardée

    "Le sang.
    Le vent.
    La peau.
    La rage.
    Le rire.
    La peur.
    Le cœur.
    Les pleurs.
    Le noir.
    Le ballet."
    Ces mots si nus, c'est beau, ça sonne.

    Posté par kitty, 24 septembre 2010 à 00:24 | | Répondre
Nouveau commentaire